shape.svg
166708522-18398205761... 128683673-42505357185... fh020015.jpg plusthirtytwo.jpg schermafbeelding-2021...

Bernadette Antwerp S/S 21
© Laurence Ellis

Mikio Sakabe A/W 21 © Ikeno Shiori

© D'heygere

© PlusThirtyTwo

Merryl Rogge A/W 21
© Sloan Laurits

‘Nos’ stylistes n’ont pas nécessairement besoin d’ouvrir une boutique pour avoir le vent en poupe. La florissante marque mère-fille Bernadette de Charlotte De Geyter est très présente dans les séances photo de Vogue et est portée par des stars internationales comme Michaela Coel et Dakota Johnson. Après s’être distinguée chez Dries Van Noten et Marc Jacobs, Meryll Rogge vend ses créations partout dans le monde et s’est associée pour la création de tricots à un autre ex-diplômé de l’Académie, Eduard Both de CAP Studio.

La boutique en ligne du label d’accessoires surréalistes D’heygere a vu le jour en 2020, une étoile de plus au palmarès de la styliste culte Stéphanie D’heygere. Les chaussures de la marque Adult. de Raphaële Lenseigne font un malheur en ligne, tout comme les sneakers ‘Grounds’ de Mikio Sakabe, basé à Tokyo. La mode durable de Maddalena Annunziata, les collections futuristes de Flora Miranda et les tissus dessinés par Wiesi Will brillent aussi sur la Toile. Hyein Seo et Taro Horiuchi ont eu un succès retentissant en Asie comme en Europe. Issu de la promotion master 2011, Wujic Jo lançait dès 2020 son label ‘Wujic Jo Antwerp’, et faisait parler de lui avec sa géniale collection de lunettes ‘artwear’. 

Gennaro Velotti a créé sa propre marque Esse Gi Esse sans cesser de travailler pour la prestigieuse maison Courrèges. Le romantisme sombre de Cédric Jacquemyn a trouvé un public fidèle, et les accessoires de Niels Peeraers connaissent un succès grandissant. Sarah De Saint Hubert conçoit des garde-robes éthiques qui séduisent les stars de la musique. Donovan Tjon vend ses créations en ligne sur le site Yngr. Un jeune collectif d’avant-garde est en train de se créer sous le nom PlusThirtyTwo, tandis que Dilan et Lezan Lurr repoussent les frontières du stylisme avec Namacheko.

La ‘mode anversoise’ ne se laissa pas facilement cataloguer et c’est bien ce qui fait sa renommée mondiale. La ville est plus que jamais un incubateur de la mode expérimentale et ses stylistes ont quitté l’Académie des Beaux-Arts pour essaimer bien au-delà des frontières de la Flandre et de la Belgique. De jeunes battants prouvent d’ailleurs que l’on peut se hisser sur les podiums des défilés de mode sans forcément avoir suivi une formation académique. Arte Antwerp a ainsi remporté en 2019 le prix ‘Belgian Fashion Brand of the Year’ et HNST peut prétendre au titre de marque de jeans la plus durable au monde. Née sur Instagram comme un hobby, la marque I Love Mr Mittens fêtera bientôt sa première décennie de succès commercial. Des boutiques comme Louis, Graanmarkt 13, VIER, Thiron, Kaai, Komono, Ophélia Lingerie, Studio Collect, Lies Mertens et Wolk contribuent elles aussi à la renommée de la mode anversoise. Tous ces noms sont les porte-voix d’une ville qui encourage autant l’esprit rebelle que la créativité, le savoir-faire et l’énergie et deviennent des influenceurs pour les fashionistas du monde entier.

Diaspora de créativité
La mode
anversoise
aujourd'hui

Le label ‘mode anversoise’ désigne inévitablement les anciens élèves de l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers. La ville et son école supérieure de la mode constituent en effet un riche terreau pour les jeunes talents, un microcosme où les étudiants prennent le temps de tracer leur voie et de développer leur vision. La prestigieuse formation en mode de l’Académie attire chaque année des étudiants de 40 pays. Le vocable ‘anversois’ ou ‘belge’ est depuis les années 80 une marque de qualité internationale, mais il ne désigne pas seulement des stylistes de nationalité belge, ni uniquement des stylistes diplômés de l’Académie des Beaux-Arts. L’école et la ville semblent toutefois une source inépuisable de talents, quelles que soient leurs origines. Pendant que les grands noms de la mode ‘made in Antwerp’ continuent de cueillir les fruits de leur travail, la jeune communauté de stylistes belges ne cesse de susciter l’admiration sur la scène internationale.

Demna Gvasalia, diplômé de l’Académie en 2006, a connu un succès fulgurant avec son collectif culte VETEMENTS, avant d’ être nommé directeur artistique de Balenciaga. Sans oublier Rushemy Botter et sa partenaire Lisi Herrebrugh, qui ont remporté des prix avec leur label et sont devenus les figures de proue de la maison Nina Ricci. Glenn Martens est reconnu internationalement pour son travail chez Y/Project, puis est devenu directeur artistique de Diesel en 2020. Nadège Vanhee-Cybulski a travaillé pour The Row, Céline et Maison Martin Margiela et est aujourd’hui directrice artistique chez Hermès. La génération anversoise des années 90 continue son ascension : Kris Van Assche a été directeur artistique chez Dior Homme pendant 11 ans et a dirigé depuis 2018 la maison Berluti. Après une série de collections légendaires pour Dior et Calvin Klein, Raf Simons est entré en 2020 chez Prada comme directeur artistique.

160196372-37225062712... (copy)

Les anciens élèves de l’Académie section mode glanent régulièrement des prix sur la scène internationale. En 2020, la Sud-Coréenne Minju Kim a été couronné lors de la première saison de ‘Next in Fashion’ (Netflix) et Sander Bos a été finaliste de l’émission ‘Making The Cut’ de Amazon Prime Video devant un jury qui comptait notamment Naomi Campbell et Joseph Altuzarra. Sabine Skarule a remporté le H&M Design Award 2020, un prix qui encourage les jeunes marques. La maquilleuse Cécile Paravina a été distinguée en 2020 par le British Fashion Council dans son classement ‘New Wave’ des meilleurs créatifs. La même année, Glenn Martens remportait pour la deuxième fois le prestigieux prix ANDAM, prix qu’il partageait avec Marine Serre.

Une moisson de prix

Nos stylistes sont très demandés à l’étranger, mais beaucoup ont fait carrière dans des maisons de mode belges : Haider Ackermann est consultant artistique de la Maison Ullens. Michal Gruca conçoit des imprimés pour Raf Simons. Tom Depoortere dirige depuis des années avec succès la section prêt-à-porter de la marque Essentiel. Nathalie Vleesschouwer conçoit des modèles pour Fragile, Bruno Van Gils pour Café Costume, Wouter Hoste pour Antwrp et Vicky Vinck pour Maan Kids.

De très nombreux stylistes ont leur boutique et leurs ateliers à Anvers et lui donnent sa couleur particulière : Dries Van Noten, Walter Van Beirendonck, Dirk Van Saene et Raf Simons sont restés fidèles à leur ville. La boutique Stephan Schneider est une des plus élégantes du centre-ville. Les tricots de Christian Wijnants attirent du monde au Steenhouwersvest, tout comme les bijoux de Wouters & Hendrix et la bijouterie Studio Collect. Jan-Jan Van Essche repousse les frontières de la mode alternative avec son Atelier Solarshop et Toos Franken a pignon sur rue à la Nationalestraat. Izumi Hongo crée en plein cœur de la ville de merveilleuses combinaisons de textiles sous le nom ‘Van Hongo’ et Nel Maertens a ouvert ici un studio d’impression graphique. Vous trouverez les créations de Tim Van Steenbergen à la boutique Garderobe Nationale et la collection Eat Dust/Girls of Dust de Keith Hioco et Aline Walther à la Volkstraat et à Los Angeles.

Énergie locale
christian-wijnants-aw... 145732425-21884905662... 161840627-89170289496...

Christian Wijnants A/W 21
© Lennert Madou

Wouters & Hendrix A/W 21 © Noir Twin

Christian Wynants A/W 21
© Lennert Madou

Jan-Jan Van Esche A/W 21
© Pietro Celestina

Minju Kim A/W 21 © Sangmi An

shape.svg

Le label ‘mode anversoise’ désigne inévitablement les anciens élèves de l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers. La ville et son école supérieure de la mode constituent en effet un riche terreau pour les jeunes talents, un microcosme où les étudiants prennent le temps de tracer leur voie et de développer leur vision. La prestigieuse formation en mode de l’Académie attire chaque année des étudiants de 40 pays. Le vocable ‘anversois’ ou ‘belge’ est depuis les années 80 une marque de qualité internationale, mais il ne désigne pas seulement des stylistes de nationalité belge, ni uniquement des stylistes diplômés de l’Académie des Beaux-Arts. L’école et la ville semblent toutefois une source inépuisable de talents, quelles que soient leurs origines. Pendant que les grands noms de la mode ‘made in Antwerp’ continuent de cueillir les fruits de leur travail, la jeune communauté de stylistes belges ne cesse de susciter l’admiration sur la scène internationale.

Demna Gvasalia, diplômé de l’Académie en 2006, a connu un succès fulgurant avec son collectif culte VETEMENTS, avant d’ être nommé directeur artistique de Balenciaga. Sans oublier Rushemy Botter et sa partenaire Lisi Herrebrugh, qui ont remporté des prix avec leur label et sont devenus les figures de proue de la maison Nina Ricci. Glenn Martens est reconnu internationalement pour son travail chez Y/Project, puis est devenu directeur artistique de Diesel en 2020. Nadège Vanhee-Cybulski a travaillé pour The Row, Céline et Maison Martin Margiela et est aujourd’hui directrice artistique chez Hermès. La génération anversoise des années 90 continue son ascension : Kris Van Assche a été directeur artistique chez Dior Homme pendant 11 ans et a dirigé depuis 2018 la maison Berluti. Après une série de collections légendaires pour Dior et Calvin Klein, Raf Simons est entré en 2020 chez Prada comme directeur artistique.

La mode
anversoise
aujourd'hui
160196372-37225062712... (copy)

Les anciens élèves de l’Académie section mode glanent régulièrement des prix sur la scène internationale. En 2020, la Sud-Coréenne Minju Kim a été couronné lors de la première saison de ‘Next in Fashion’ (Netflix) et Sander Bos a été finaliste de l’émission ‘Making The Cut’ de Amazon Prime Video devant un jury qui comptait notamment Naomi Campbell et Joseph Altuzarra. Sabine Skarule a remporté le H&M Design Award 2020, un prix qui encourage les jeunes marques. La maquilleuse Cécile Paravina a été distinguée en 2020 par le British Fashion Council dans son classement ‘New Wave’ des meilleurs créatifs. La même année, Glenn Martens remportait pour la deuxième fois le prestigieux prix ANDAM, prix qu’il partageait avec Marine Serre.

Une moisson de prix

‘Nos’ stylistes n’ont pas nécessairement besoin d’ouvrir une boutique pour avoir le vent en poupe. La florissante marque mère-fille Bernadette de Charlotte De Geyter est très présente dans les séances photo de Vogue et est portée par des stars internationales comme Michaela Coel et Dakota Johnson. Après s’être distinguée chez Dries Van Noten et Marc Jacobs, Meryll Rogge vend ses créations partout dans le monde et s’est associée pour la création de tricots à un autre ex-diplômé de l’Académie, Eduard Both de CAP Studio.

La boutique en ligne du label d’accessoires surréalistes D’heygere a vu le jour en 2020, une étoile de plus au palmarès de la styliste culte Stéphanie D’heygere. Les chaussures de la marque Adult. de Raphaële Lenseigne font un malheur en ligne, tout comme les sneakers ‘Grounds’ de Mikio Sakabe, basé à Tokyo. La mode durable de Maddalena Annunziata, les collections futuristes de Flora Miranda et les tissus dessinés par Wiesi Will brillent aussi sur la Toile. Hyein Seo et Taro Horiuchi ont eu un succès retentissant en Asie comme en Europe. Issu de la promotion master 2011, Wujic Jo lançait dès 2020 son label ‘Wujic Jo Antwerp’, et faisait parler de lui avec sa géniale collection de lunettes ‘artwear’. 

Gennaro Velotti a créé sa propre marque Esse Gi Esse sans cesser de travailler pour la prestigieuse maison Courrèges. Le romantisme sombre de Cédric Jacquemyn a trouvé un public fidèle, et les accessoires de Niels Peeraers connaissent un succès grandissant. Sarah De Saint Hubert conçoit des garde-robes éthiques qui séduisent les stars de la musique. Donovan Tjon vend ses créations en ligne sur le site Yngr. Un jeune collectif d’avant-garde est en train de se créer sous le nom PlusThirtyTwo, tandis que Dilan et Lezan Lurr repoussent les frontières du stylisme avec Namacheko.

La ‘mode anversoise’ ne se laissa pas facilement cataloguer et c’est bien ce qui fait sa renommée mondiale. La ville est plus que jamais un incubateur de la mode expérimentale et ses stylistes ont quitté l’Académie des Beaux-Arts pour essaimer bien au-delà des frontières de la Flandre et de la Belgique. De jeunes battants prouvent d’ailleurs que l’on peut se hisser sur les podiums des défilés de mode sans forcément avoir suivi une formation académique. Arte Antwerp a ainsi remporté en 2019 le prix ‘Belgian Fashion Brand of the Year’ et HNST peut prétendre au titre de marque de jeans la plus durable au monde. Née sur Instagram comme un hobby, la marque I Love Mr Mittens fêtera bientôt sa première décennie de succès commercial. Des boutiques comme Louis, Graanmarkt 13, VIER, Thiron, Kaai, Komono, Ophélia Lingerie, Studio Collect, Lies Mertens et Wolk contribuent elles aussi à la renommée de la mode anversoise. Tous ces noms sont les porte-voix d’une ville qui encourage autant l’esprit rebelle que la créativité, le savoir-faire et l’énergie et deviennent des influenceurs pour les fashionistas du monde entier.

Diaspora de créativité
166708522-18398205761... 128683673-42505357185... fh020015.jpg plusthirtytwo.jpg schermafbeelding-2021...

Bernadette Antwerp S/S 21
© Laurence Ellis

Mikio Sakabe A/W 21 © Ikeno Shiori

© D'heygere

© PlusThirtyTwo

Merryl Rogge A/W 21
© Sloan Laurits

145732425-21884905662... 161840627-89170289496... christian-wijnants-aw...

Christian Wijnants A/W 21
© Lennert Madou

Wouters & Hendrix A/W 21 © Noir Twin

Jan-Jan Van Esche A/W 21
© Pietro Celestina

Nos stylistes sont très demandés à l’étranger, mais beaucoup ont fait carrière dans des maisons de mode belges : Haider Ackermann est consultant artistique de la Maison Ullens. Michal Gruca conçoit des imprimés pour Raf Simons. Tom Depoortere dirige depuis des années avec succès la section prêt-à-porter de la marque Essentiel. Nathalie Vleesschouwer conçoit des modèles pour Fragile, Bruno Van Gils pour Café Costume, Wouter Hoste pour Antwrp et Vicky Vinck pour Maan Kids.

De très nombreux stylistes ont leur boutique et leurs ateliers à Anvers et lui donnent sa couleur particulière : Dries Van Noten, Walter Van Beirendonck, Dirk Van Saene et Raf Simons sont restés fidèles à leur ville. La boutique Stephan Schneider est une des plus élégantes du centre-ville. Les tricots de Christian Wijnants attirent du monde au Steenhouwersvest, tout comme les bijoux de Wouters & Hendrix et la bijouterie Studio Collect. Jan-Jan Van Essche repousse les frontières de la mode alternative avec son Atelier Solarshop et Toos Franken a pignon sur rue à la Nationalestraat. Izumi Hongo crée en plein cœur de la ville de merveilleuses combinaisons de textiles sous le nom ‘Van Hongo’ et Nel Maertens a ouvert ici un studio d’impression graphique. Vous trouverez les créations de Tim Van Steenbergen à la boutique Garderobe Nationale et la collection Eat Dust/Girls of Dust de Keith Hioco et Aline Walther à la Volkstraat et à Los Angeles.

Énergie locale

Minju Kim A/W 21 © Sangmi An